Press Release


Première enquête OMT/IPSOS : la population consciente de l’impact positif du secteur

PR No.: 
19006
25 Jan 19

Madrid (Espagne), le 24 janvier 2019 – D’après la première enquête mondiale jamais réalisée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et IPSOS, 47 % des personnes interrogées estiment vivre « dans des villes où il y a beaucoup de touristes ». Plus de 50 % jugent positif l’impact du tourisme, qui crée de la richesse et favorise les échanges culturels, et 49 % pensent qu’il faudrait des mesures pour en améliorer la gestion. Seules 12 % des personnes interrogées étaient pour limiter le nombre de visiteurs. 

 

L’enquête a été conduite en ligne dans 15 pays auprès de 12 000 personnes pour mieux cerner la perception, chez les résidents, du tourisme urbain, de ses impacts et des stratégies de gestion. 

« Il est plus important que jamais de gérer convenablement le tourisme aujourd’hui dans l’intérêt des visiteurs comme des résidents, en veillant à ce que les populations locales soient entendues et qu’elles bénéficient du tourisme » a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili, lequel a ajouté : « Il faut impérativement tracer une feuille de route pour le tourisme urbain qui cadre pleinement avec le programme pour les villes. »

Près de la moitié des personnes interrogées (47 %) estiment « vivre dans une ville où il y a beaucoup de touristes ». Cependant, les réponses sont très variables d’un pays à l’autre, ce taux allant de 68 % en Australie à 33 % seulement en France.

La création de richesse et de revenus, la promotion des échanges interculturels et les nouvelles offres d’activités de loisir figurent parmi les principaux impacts pour les villes. La perception des impacts positifs du tourisme est particulièrement forte en Argentine, Australie, Espagne, République de Corée et Suède.

C’est maintenant une priorité, pour de nombreuses destinations de tourisme urbain à travers le monde, de relever les défis associés à l’augmentation de la demande touristique et de gérer de manière appropriée les flux touristiques. Dans le même ordre d’idées, les résultats font ressortir que 49 % des personnes interrogées appellent de leurs vœux des mesures pour mieux gérer le tourisme. Là encore, les taux varient considérablement d’un pays à l’autre – de 75 % en Argentine à 24 % seulement au Japon.

Parmi toutes les personnes interrogées, plus de 70 % estiment qu’il faudrait axer ces mesures sur l’amélioration des infrastructures et des équipements et sur la création d’attractions à l’usage des touristes comme des résidents. Ils ne sont que 12 % à penser qu’il faudrait limiter le nombre de visiteurs et 9 % seulement mettre fin à la promotion du tourisme.

Conclusions principales :

  • 47 % des personnes interrogées estiment « vivre dans une ville fréquentée par un grand nombre de touristes ».
  • Les avis partagés en ce qui concerne la perception des impacts du tourisme urbain dans les différents pays montrent toute la complexité des problématiques économiques, sociales et environnementales auxquelles sont confrontées les destinations aujourd’hui.
  • Côté positif, 52 % des sondés pensent que le tourisme a des effets importants ou modérés sur la création de richesse et de revenus. Côté négatif, 46 % jugent qu’il entraîne une « saturation ».
  • Pour 49 % des sondés, « il faudrait des mesures de gestion du tourisme ».
  • Les sondés se prononcent surtout en faveur des mesures suivantes : « améliorer les infrastructures et les équipements » (72 %), « créer des expériences et des attractions intéressantes à la fois pour les résidents et pour les visiteurs » (71 %) et « faire en sorte que le tourisme bénéficie aux populations locales » (65 %).
  • Il ressort également des résultats que pour la moitié des répondants, la communication et le dialogue avec les populations locales (50 %) et les visiteurs (48 %) sont importants ; seuls 12 % pensent qu’il faudrait « limiter le nombre de touristes » et ils ne sont que 9 % à recommander de ne plus faire la promotion du tourisme.  

L’enquête OMT/IPSOS faisait partie de la vague de décembre 2018 IPSOS Online omnibus (Global@dvisor) (travail de terrain du 21 janvier 2018 au 14 janvier 2019).

À propos d’IPSOS

Ipsos se classe au 3e rang mondial des sociétés d’études. Avec une forte présence dans 89 pays et plus de 16 000 collaborateurs, il peut conduire des travaux dans plus de 100 pays. Fondé en France en 1975, Ipsos est contrôlé et administré par des professionnels des études qui ont construit un groupe solide autour d’un positionnement de multi-spécialiste : études médias et publicité ; études marketing ; gestion de la relation client /salarié ; études d’opinion et recherche sociale ; collecte et livraison de données en modes mobile, en ligne et hors ligne.

 
Liens utiles:

Contacts:

Ipsos contacts:

Eva Aranda | eva.aranda@ipsos.com
Vicente Castellanos| vicente.castellanos@ipsos.com

UNWTO Communications Department

Tel: (+34) 91 567 8100 / Fax: +34 91 567 8218 / comm@unwto.org

Follow us on FacebookTwitterInstagramYouTubeLinkedIn and Flickr.