Press Release


Le Congrès sur l’éthique et le tourisme s’ouvre en plaçant l’éthique au cœur du développement du tourisme

Emplacement

Madrid
Espagne
40° 25' 0.0876" N, 3° 42' 1.242" W
PR No.: 
PR11073
15 Sep 11

Dix ans après l’adoption du Code mondial d’éthique du tourisme par l’Assemblée générale des Nations Unies, le premier Congrès international sur l’éthique et le tourisme s’est ouvert en demandant instamment de faire plus d’efforts pour placer l’éthique au cœur du développement du tourisme (Madrid, Espagne 15-16 septembre).

« Dans le climat économique actuel, il importe plus que jamais que tous les secteurs respectent les principes éthiques », a dit M. Joan Mesquida, Secrétaire général espagnol au tourisme et au commerce intérieur, en ouvrant le Congrès. « Ce jour est l’occasion d’évaluer l’application des principes éthiques dans le secteur du tourisme, inscrits dans le Code mondial d’éthique du tourisme ».

« Nous avons fait de notre mieux pour que les pays qui commencent à développer le tourisme et avec lesquels nous signons des accords de coopération, administrent ce secteur dans le respect des principes éthiques et nous exigeons la même chose de la part des multinationales qui investissent dans ces pays », dit-il.

Dans son allocution principale, le Haut Représentant des Nations Unies pour l’alliance des civilisations, M. Jorge Sampaio, a invoqué la nécessité d’avancer vers une nouvelle société mondiale durable, solidement ancrée sur des fondements éthiques. « La durabilité requiert une vision commune de valeurs fondamentales dans un monde de plus en plus interdépendant », dit-il. « Parce qu’il implique le déplacement de millions de personnes, le tourisme peut jouer un rôle pivot en créant un sens partagé des responsabilités ».

Le Secrétaire général de l’OMT, M. Taleb Rifai, a souligné l’extraordinaire croissance du secteur du tourisme au cours des dernières décennies et les opportunités d’emplois, de développement économique et d’émancipation sociale que cela a apporté à des smillions de personnes ; mais il a également mis en garde contre les défis engendrés par la croissance et qui ne peuvent pas être ignorés. « Un secteur du tourisme dépourvu de conscience morale peut faire du mal à notre planète. Nous devons placer les concepts d’éthique, de responsabilité et de durabilité au cœur de toutes nos actions et faire en sorte que les principes du Code mondial d’éthique du tourisme soit adoptés », dit-il.

À l’occasion du Congrès, l’OMT et l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) ont signé un mémorandum d’accord qui renforce les relations et formalise le soutien de l’OMT à la mission de l’UNAOC  en vue « d’améliorer la compréhension réciproque et les relations de coopération entre les nations et les peuples, les cultures et les religions ». 

M. Rifai a rappelé le thème de la Journée du tourisme mondial cette année « Le tourisme, un lien entre les cultures » comme exemple incontestable du potentiel que détient le tourisme pour contribuer aux objectifs de l’UNAOC. « Avec près d’un milliard de touristes qui passent les frontières, le tourisme est un des meilleurs moyens pour que les populations prennent connaissance de nouvelles cultures, dialoguent avec elles et s’enrichissent à leur contact. Cet échange culturel stimule le dialogue entre les peuples et les nations, favorise la compréhension mutuelle, le respect et, enfin, la paix », déclare-t-il.

Organisé par l’OMT et le Secrétariat général au tourisme et au commerce intérieur, le Congrès a réuni plus de 450 représentants publics du tourisme, chefs d’entreprises de premier plan, représentants d’organismes internationaux et spécialistes de l’éthique et du tourisme pour débattre sur la façon d’établir un secteur du tourisme vraiment responsable et durable. Cette réunion de deux jours traitera des questions d’égalité des sexes, du rôle du tourisme dans la réduction de la pauvreté, des pratiques du tourisme durable tant dans le secteur public que privé et des codes de conduite éthique.

 

Note aux rédacteurs :

 

Cadre de référence pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble très complet de principes édictés à l’attention des principaux acteurs du développement du tourisme. Il s’adresse aussi bien aux gouvernements et au secteur du tourisme qu’aux communautés et aux touristes eux-mêmes, et il a pour but de contribuer à l’optimisation des avantages du secteur tout en minimisant son impact négatif potentiel sur l’environnement, le patrimoine culturel et les sociétés du monde entier. Adopté en 1999 par l’Assemblée générale de l’OMT, le Code a été officiellement reconnu par les Nations Unies en 2001.

Le premier Congrès international sur l’éthique et le tourisme est organisé par l’OMT et le Secrétariat général espagnol au tourisme et au commerce intérieur, avec l’appui et la participation de la Commission européenne, de SEGITTUR (Coopération espagnole pour la gestion de l’innovation et de la technologie dans le tourisme), l’Office du tourisme de Madrid, le musée Reina Sofia, Iberia, Qatar Airways, Mélia Hotels International, la Fondation Banesto et deux médias partenaires : l’agence de presse EFE et la BBC.

 

Liens utiles:

Premier Congrès international sur l’éthique et le tourisme

Code mondial d’éthique du tourisme

 

Contacts:

Administrateur général chargé des médias, OMT : Marcelo Risi

Tél: (+34) 91 567 81 60

 

Premier Congrès international sur l’éthique et le tourisme